La merveilleuse façon

Toi mon équipe de nuit délicatement sur tes genoux je pose un livre comme un exposé de causes mortelles les poèmes ma seule cause c’est pour cela que j’aime tes genoux et les livres que je propose à leur exercice sont ma feuille de salaire c’est ma feuille de salaire qui se trouve sur tes genoux oh comme j’aime tes genoux.

Sur les fantômes

Moi, fantôme synonyme
De
Ministre
Pipistrelle
Ménestrel
Gâteux.

Toi, ou moi, pareil, toi, toi
On va pleurer
Partout
Dernière soirée de carnaval
Animal patte en l’air
Loup des Alpes
Commencement des cadeaux.

Et tralala tralala tralala
Les fantômes.

L’histoire moi se répète
Il y a trop
Les mots-moi, trop moi, moi, moi
Je n’ai pas les mots
Je revendique l’attentat moi
Synonyme
Petits trains
Petite retraite
Petite ligne de couleur dans le noir.

Moi, fantôme synonyme de
Papa
Pas que
Blasé
Parce que
Moi.

Moi, fantôme synonyme
Je parle fort
Tu cries
Mais non
Mais si, tu cries
Moi fantôme synonyme
Alcool
Seul
Fou
Oubli
Oublie
Oublie-moi.

Moi, fantôme synonyme
Enfant
Enfant sage
Bonne note
Dis, donne-moi bonne note
S’il te plait !

Une tricherie honnête
J’ai trouvé les mots
Quatre encore ce matin
Ministre
Pipistrelle
Ménestrel
Gâteux
Voilà, c’est tout.

Appareiller

La Ma-Ma-Machine
Meurt, little something
Masque, je marche rose
Et mâchonne et mâchouille
Et chouille et chonne et chbouille.

Respiration, little something
Tu veux vraiment me mâcher, little something
Crachouiller le dragon, little something.

La Ma-Ma-Machine bave
Ma chair bave
Ma-Machine
Ma chair en bave
Ma-Ma-Machine
C’est mort
Mort, little something.

Un jour on a arrêté de parler
Plein michetonnage, little something
Midway, little something
Touchant-touché.

Ensuite,
La Ma-Ma-Machine
M’a.
Ma crème blanche
M’a.

En cause, une panne
J’accuse mon corps
C’est mort, little something.

Gjusta

Petit déjeuner à la cantine – café trop fort, oeufs brouillés – j’offre aux enfants les images de la nuit. Tout y est des apocalypses.
L’ordre d’évacuation. Le feu sauvage. Les yeux piquent.
Le peuple des nuages envahit la ville, mais l’art est sauf, c’est déjà ça.
Je promène mon chien au bord de l’incendie.