Un test amusant

On fait un test amusant
Les gens habitent tout seuls
dans leur maison
ils habitent
tout seuls dans leur maison
ils habitent
un monde merveilleux tout seuls
dans leur maison
et maintenant qu’est-ce qu’ils vont faire
l’accueil est fermé
les jeux de ballon sont interdits
les murs pleurent
les gens n’ont rien à manger ou alors
les carottes rapées qu’ils rapent
pour toujours dans nos coeurs
ils sont célibataires
ils cultivent leur penchant
pour le pied des monstres
c’est leur meilleure recette
pour faire bouger les lits
on dit qu’ils préférent être tués
sur leur lieu de vie
On fait un test amusant
On les étourdit à domicile
Le sang on le garde pour plus tard
Il ne sert à rien pour le moment

La première mère

Je donnerai un avis à peine conscient
Au-dessus du sol, la première mère
Elle un talent énorme, plus que des armes
Elle me place à cheval
Elle me fait honte devant la terre entière
Ça ne prouve rien
C’est un phénomène courant
Moi-même je cherche la vie parfaite

Super agent

C’est gentil de lui avoir acheté
des chaussettes
les chaussettes vont avec la chaussure
il les porte tout le temps
Super agent court toujours
aujourd’hui homme le plus heureux
bouche propre, peau propre
vêtement propre
Super agent aime l’eau
en abondance
Le soir on lui ouvre les bras
Super agent peut encore gagner
Super agent a le don extraordinaire
il a la technique extraordinaire
mais il n’est pas un caractère
les marches d’escalier sont abimées
alors tout est perdu
Super agent se dépose sur le sol
On lui fait un prélèvement
On comprend mieux
Super agent n’est pas la pépite
Tout ça ça butine
Trop

Tout brûle

C’est une scène d’une extrême violence
On peut tout imaginer
Imaginons par exemple le moment
Où on apprendrait quelque chose comme
La peau est interdite bientôt
Nous, on se presse d’en profiter encore un peu
Comme la peau n’est pas possible sans accessoires
On nous passe la crème
Elle n’est pas encore trop chère
Mais la crème ne remplace pas la peau
Souvent elle déborde la peau ou bien
Elle passe à travers, elle sort par en-dessous
Et ce n’est pas le bon moment pour sortir
Nous, on ne sait plus quoi faire
Nous, la grande souffrance nous accompagne
Nous, on passe à la vérité
Nous, on va cueillir les fleurs
On va les déposer sur la peau morte
On fait des couronnes
On allume un feu
Tout brûle

On reçoit une pluie de lèvres

On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres on est sans rien combien de temps on reste comme ça à attendre. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres on est tous plus ou moins coincés au sommet de la petite fourchette. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres et puis on n’a plus les lèvres le papier n’est plus amoureux toi, tu dors. On reçoit une pluie de lèvres on reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres les vivants ont les volets grands ouverts ouvre la bouche. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres on se botte le cul on va avoir mal on est minable on doit payer pour la récompense. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres les cils font le numéro d’urgence les lèvres sont ce qui existe de très peu du tout ce qui existe du très peu de tout. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres. On n’a pas compris pourquoi.

Détruire les oeufs sur le balcon

Je donnerai un avis de circonstance
On nous interdit de détruire
Les œufs sur le balcon
Il y a la vie dedans
Y a pas à mettre
D’autre inattendu
Y a pas à mettre nos pattes dedans
Les sales pattes et les yeux et la bouche
Y a pas à mettre la société
La société elle est abstraite, c’est pas une vie, elle nous écoute trop

Les œufs sont pleins même si on ne veut pas savoir
On ne sait jamais
On ne sait pas si quelqu’un sait le dedans
Qui sait jamais le dedans

Les œufs ne sont pas transparents ils sont présumés pleins
Il n y a plus à remplir
On n’a pas le droit de vérifier
On doit croire sur parole
On doit faire confiance

On pourrait déplacer les œufs
On ne retrouverait plus la vie qu’il y a dedans
On doit penser à ce que l’on fait
On ne doit pas faire de mal

Si la vie est nuisible ce n’est pas une raison pour détruire les œufs sur le balcon
Les œufs ne naissent jamais de toute façon
C’est toujours autre chose qui nait
La vie ne nait pas, elle était dedans
Elle est invisible, elle n’a pas de donateurs
La vie dedans est merveilleuse
C’est pour ça qu’on ne la connait pas
Et qu’on n’arrive pas à la dire
Personne ne lui fait la fête

A chaque respiration il meurt

L’enfant est éternel
L’enfant n’aime pas les autres
A chaque respiration il meurt
Il tue le temps
ll respire fort
Il meurt fort
L’enfant n’a pas le moindre souvenir
L’enfant oublie son histoire
Il imite les voix, il hante le texte
Il ne sait rien de lui-même
C’est absolument terrible
Le vivant est coupable
On s’est bien amusés
Toi tu dors

Les personnes communes

Si il meurt
il remonte à la surface les personnes communes
les personnes communes et les personnes très communes
les personnes communes très communes
elles sont très petites
elles sont non identifiées
immédiatement les personnes communes
les personnes communes et les personnes très communes
les personnes communes très communes
nous les présentons
on met le paquet
il faut les protéger
on leur passe la housse
ça va mieux
c’est plus merveilleux comme ça
les personnes communes ont du sucre là au-dessus
les très communes ont du sucre par en-dessous
les personnes communes très communes ont le sucre par dessus dessous
Tout va bien mais
le problème est à la tête
la tête a deux cerveaux
la tête des personnes communes a deux cerveaux
la tête des personnes communes et des personnes très communes a deux cerveaux
la tête des personnes communes très communes a deux cerveaux
deux cerveaux ce n’est pas beaucoup plus qu’un seul
et pas beaucoup plus que rien du tout
ils s’accouplent ils sont cohérents ils sont mariés il n’y a rien à scier
Les personnes communes remontent à la surface
Les personnes communes et les personnes très communes remontent à la surface
Les personnes communes très communes remontent à la surface
Leurs deux cerveaux disent un mot
cohérence
la cohérence est une réalité alternée
la cohérence est une réalité altérée
la cohérence est une folie sèche
la cohérence ne conduit nulle part
elle n’arrive pas à fermer le coffre de la voiture
Au creux de la tête bien à l’ombre
les personnes communes remontent à la surface
les personnes communes et les personnes très communes remontent à la surface
les personnes communes très communes remontent à la surface
on ne peut rien faire et on ne fait rien de plus que ce que l’on fait déjà
les personnes communes ne savent pas dire merci
les personnes communes et les personnes très communes ne savent pas dire merci
les personnes communes très communes ne savent pas dire merci
elles font pipi dans l’eau
leurs constructions sont trop nombreuses et sans verdure
Il aimerait être tranquille
C’est pour ça qu’il reste vivant