Retraite

Pour l’avenir des phrases, les mots suivant sont supprimés :

Gobelets, assiettes, cotons-tiges.
Pailles, sachets, tubes, bouteilles.
Piques à steak.
Tiges pour ballons.
Confettis, bidons de lessive.
Sachets de salade.

Il fera tout disparaître à rebours du mot Dieu, le mot milieu nous change en profondeur, il oublie tout, les choses ne laisseront pas de trace, le Gouvernement les élimine, ainsi va le mot milieu.

Tout m’est passé entre les mains, je te prépare quelque chose pour dîner quand même, si tu veux.

Dévoré

1.
Et on crierait « encore un peu ! ». Mais de quoi ?
La lettre serait ouverte, il n’y aurait qu’à la lire.
Les mots à presser comme une orange, la plus fraîche possible.
2.
Ressentant un juste besoin d’être remis à l’endroit, tout d’un coup, le mot milieu se mettrait à avoir peur. Il entrevoit sa propre mort et n’en pas envie. Une négociation sur les mots plutôt que sur la chose est-elle possible ?
Je me tiens à l’écart de la poésie, elle me fait mal, elle me fait mourir.
3.
Ils expriment ce qu’ils peuvent, c’est si difficile de leur faire cracher qu’ils sont vivants les mots milieu, dites-nous si on est vivant et si l’on s’aime.
4.
Résistance à la disparition.
Balance ta langue morte à la mer.

Packers et bourrures

Évidence du mot dieu : ce qui permet de faire, c’est que maman est morte.

On a pu dépenser, tout dépenser.

Deux pences dans un vieux flipper.

Tu m’achèterais une chemise pour les fêtes.

Qui décide de notre chemise, et qui décide donc de notre vie?

La dame du pressing la mettra en l’air.