Chasser pour de vrai

Elle commence, comme c’est beau
Comme c’est beau, l’usage de la carabine
Usage
Carabine
Récréatif
L’usage de la carabine c’est récréatif
L’usage de la carabine c’est beau
L’usage de la carabine c’est poème
L’usage de la carabine c’est beau poème
Venez, posez vos pattes sur le lit de la jeune fille qui respire, mange et dort
L’usage de la carabine lui donne du corps
Ses doigts sur la carabine, comme elle grandit
Il faut voir avec les yeux
Les hommes
Les hommes arrivent avec leurs lèvres qui ont séché
Les crimes sont plein partout tout séché sur les lèvres
Les hommes se rassemblent tout encombrés de leurs lèvres
Ils lèvent le genou gauche, celui qui est propre
Ils s’excusent
C’est comme ça qu’ils s’excusent pas autrement
Puis les hommes tremblotent ou bredouillent chacun selon son caractère
Ils se mettent au cucul
Ils imaginent qu’elle chasse leur cœur
Elle en tue pour le plaisir
Le plaisir monte et descend
Eux se renversent, chutent, remercient
Elle a du sang jusqu’au coude
Ses yeux brillent comme des pastilles
Elle prend une branche, de l’herbe et leur met dans la bouche
Elle rend honneur au gibier
Par la fenêtre, je regarde le soleil

La chevelure

On désire voir la jeune femme épanouie resplendissante
effectivement c’est totalement transformée
que la jeune femme sort du salon de coiffure
c’est incroyable la différence qu’il y a
l’air
l’air n’est pas le même
il n’y a pas grand-chose mais il y a tout de même une différence
On imagine qu’elle va prendre l’habitude
On est très heureux pour la jeune femme
Elle répond sèchement
elle n’a pas l’habitude d’avoir les bras croisés
elle fait tout dans les règles
elle va désormais continuer
elle a ses jambes de vingt ans
elle regarde par terre

Sortir la poubelle

Les mouches le peignent fin
Elles le traduisent elle s’évacuent
elles se dispersent
elles volent
plus loin
ça lui apprend
ça lui apprendra les bons gestes

Il apprend la poubelle
il apprend la poubelle
à bonne température
ce n’est pas encore tout à fait ça
on lui demande de la descendre
un peu
il pourrait la régler
mieux

La poubelle est une poubelle à couvercle
elle est pleine
il y a une heure où c’est
l’heure de sortir la poubelle
face à la mer
et où c’est l’heure
de se
disperser
dans un virage

Un test amusant

On fait un test amusant
Les gens habitent tout seuls
dans leur maison
ils habitent
tout seuls dans leur maison
ils habitent
un monde merveilleux tout seuls
dans leur maison
et maintenant qu’est-ce qu’ils vont faire
l’accueil est fermé
les jeux de ballon sont interdits
les murs pleurent
les gens n’ont rien à manger ou alors
les carottes rapées qu’ils rapent
pour toujours dans nos coeurs
ils sont célibataires
ils cultivent leur penchant
pour le pied des monstres
c’est leur meilleure recette
pour faire bouger les lits
on dit qu’ils préférent être tués
sur leur lieu de vie
On fait un test amusant
On les étourdit à domicile
Le sang on le garde pour plus tard
Il ne sert à rien pour le moment

Super agent

C’est gentil de lui avoir acheté
des chaussettes
les chaussettes vont avec la chaussure
il les porte tout le temps
Super agent court toujours
aujourd’hui homme le plus heureux
bouche propre, peau propre
vêtement propre
Super agent aime l’eau
en abondance
Le soir on lui ouvre les bras
Super agent peut encore gagner
Super agent a le don extraordinaire
il a la technique extraordinaire
mais il n’est pas un caractère
les marches d’escalier sont abimées
alors tout est perdu
Super agent se dépose sur le sol
On lui fait un prélèvement
On comprend mieux
Super agent n’est pas la pépite
Tout ça ça butine
Trop

Tout brûle

C’est une scène d’une extrême violence
On peut tout imaginer
Imaginons par exemple le moment
Où on apprendrait quelque chose comme
La peau est interdite bientôt
Nous, on se presse d’en profiter encore un peu
Comme la peau n’est pas possible sans accessoires
On nous passe la crème
Elle n’est pas encore trop chère
Mais la crème ne remplace pas la peau
Souvent elle déborde la peau ou bien
Elle passe à travers, elle sort par en-dessous
Et ce n’est pas le bon moment pour sortir
Nous, on ne sait plus quoi faire
Nous, la grande souffrance nous accompagne
Nous, on passe à la vérité
Nous, on va cueillir les fleurs
On va les déposer sur la peau morte
On fait des couronnes
On allume un feu
Tout brûle

On reçoit une pluie de lèvres

On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres on est sans rien combien de temps on reste comme ça à attendre. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres on est tous plus ou moins coincés au sommet de la petite fourchette. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres et puis on n’a plus les lèvres le papier n’est plus amoureux toi, tu dors. On reçoit une pluie de lèvres on reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres les vivants ont les volets grands ouverts ouvre la bouche. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres on se botte le cul on va avoir mal on est minable on doit payer pour la récompense. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres les cils font le numéro d’urgence les lèvres sont ce qui existe de très peu du tout ce qui existe du très peu de tout. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres. On reçoit une pluie de lèvres et puis on n’a plus les lèvres. On n’a pas compris pourquoi.

Détruire les oeufs sur le balcon

Je donnerai un avis de circonstance
On nous interdit de détruire
Les œufs sur le balcon
Il y a la vie dedans
Y a pas à mettre
D’autre inattendu
Y a pas à mettre nos pattes dedans
Les sales pattes et les yeux et la bouche
Y a pas à mettre la société
La société elle est abstraite, c’est pas une vie, elle nous écoute trop

Les œufs sont pleins même si on ne veut pas savoir
On ne sait jamais
On ne sait pas si quelqu’un sait le dedans
Qui sait jamais le dedans

Les œufs ne sont pas transparents ils sont présumés pleins
Il n y a plus à remplir
On n’a pas le droit de vérifier
On doit croire sur parole
On doit faire confiance

On pourrait déplacer les œufs
On ne retrouverait plus la vie qu’il y a dedans
On doit penser à ce que l’on fait
On ne doit pas faire de mal

Si la vie est nuisible ce n’est pas une raison pour détruire les œufs sur le balcon
Les œufs ne naissent jamais de toute façon
C’est toujours autre chose qui nait
La vie ne nait pas, elle était dedans
Elle est invisible, elle n’a pas de donateurs
La vie dedans est merveilleuse
C’est pour ça qu’on ne la connait pas
Et qu’on n’arrive pas à la dire
Personne ne lui fait la fête