Weg

Chaque mot un abime un piège
Ne dis plus
Ils te reprocheront la lettre l’esprit le souffle de ta voix
Le regard et l’absence
Ton sourire et la fierté de rire.
Chaque mot, imposteur,
Ne laisse rien en place.
Ils pillent
Le discours ce poème
Le lit où elles te disaient je t’aime.
Ne dis plus
Tout est dit
Le silence.

Quel roi? Vain serviteur du jour

Sur un trop grand lit d’hôpital, déjà,
Repose et dort
Le coeur, cervelle un peu, blanc forcé.
Emotion de ceux sur l’estrade,
Les lèvres évitent la joue :
Tout commence par un rêve.
La régence de l’autre monde exige le sang vrai,
La force usée à vif, les mots justes.
Je suis le chien crevé, minorité absolue
Hué, seul, possédé.
De l’épaule à la hanche,
Ecorché.
La foule obscure jette les affaires du père,
Ma propriété.
Saute de joie, petite chose, si tu le peux
Encore.