Disparition Du Texte

A force de répéter
A force de répéter
A force de répéter
A force de répéter le mot
A force de répéter le mot mort
A force de répéter
On monte au train
A force de répéter
A force de répéter
Le mot mort mord
Le mot mort mord
A force de répéter
A force de répéter
A force de répéter
Le mot mort mord la mort
Le mot mort mord la mort
Le mot mort mord
Le mot mort
Le mot mort mord la mort
A force de répéter
On doit vivre avec ça
On tombe de haut
On tombe sur le dos
Elles pleurent celui tombé sur le dos
Elles pleurent la mort
A force de répéter
Il y a de l’air
Le mot mort mord la mort
Le mot mort mord la mort
Le mot mort mord
Le mot mort
Le mot mort mord la mort
A force de répéter
A force de répéter
Le mot mort mord
Le mot mort mord
A force de répéter
Le mot mort mord la mort
Le mot mort mord la mort
Mort du mot mort
On lui installe un chausse-pied c’est pour lui
Maison tout en haut
Il y a encore la place
Toi tu dors

Pour elle seule il y a les fleurs

Elle exagère contre sa musique
Pour elle seule il y a les fleurs
Frottées écrasées
Pourtant elle a droit à la voiture
Elle est jeune
Elle va en forêt elle promène le chien
Elle a le talon la largeur du talon le claquement du talon
Alors pourquoi elle est l’effet cinéma
le reste de corps humain traîné sur la route
Qu’est-ce qu’elle attend
Qu’est-ce qu’elle cherche
Elle a juste quelque chose
à faire
ça se passe ça passe on voit les yeux on voit les murs
Elle écarte l’homme
Lui est douze beaucoup trop
Du mouvement de la main elle s’enflamme
Ce qu’elle dessine sur le sol c’est elle
Le bâtiment la regarde du très haut très gris
Elle exagère contre sa musique
Elle va vers un endroit libre et joyeux
Elle oublie de refermer le couvercle
Elle proteste plus
C’est très agréable très sentimental
Pour elle seule il y a les fleurs
Frottées écrasées