On ne sait plus quoi faire

On ne sait plus quoi faire avec les êtres respirants
Le vivant leur passe à travers
ça les empêche de durcir
C’est dommage
Le vivant leur passe à travers
C’est ça qui les empêche de durcir
Ils sont réglés n’importe comment
Ils n’arrivent pas à s’autoproduire
Ils ne restent pas au-dessus de leur assiette
On peut s’en servir seulement
Dans les extrémités
On pourrait toujours chercher à les transfuser
On transfuserait le vivant dans la boîte et on fermerait tout ça
Les êtres respirants se reposeraient un peu
On pourrait presque les confondre avec les êtres non-respirants
ça leur ferait du bien, de ne pas
se fatiguer inutilement
Sans arrêt
Sans temps mort
Sans autre distraction
Ils auraient des contractures qui leur permettraient enfin d’enfanter
Enfanter du solide vraiment, du consistant vraiment, du merveilleux
Ils pourraient jouer dans l’eau, ils pourraient manger, ils pourraient mourir d’un coup
Ils auraient une couleur de route, ils partageraient notre nature bien lavée
Ils descendraient de leur échelle finale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.