Les bras

Toi aussi tu as mal et tu es content
Tu es un poisson mort dans les bras dans les bras fiers
Les bras se sont donnés du mal ils sont contents ils ont pêché
Ils ont pêché un poisson mort dans les bras
Ils le tiennent comme un ami, tu fais très vrai dans les bras
Tu es gros, tes yeux ressemblent à des seins donc à des seins de poisson
Puisque tu es un poisson mort dans les bras
Tes seins ont l’œil ouvert ou fermé, ce n’est pas clair
Ça ne se voit pas que tu as mal et que tu es content
L’eau ne monte plus jusqu’à toi, et pourtant tout est vrai
Le vrai se tient bien sage dans les bras
Les bras sourient, pourtant tu es lourd, tu es lourd, tu es vrai, tu as mal, tu es content
Tu n’as jamais été aussi lourd, les bras n’ont jamais eu aussi lourd
Qu’est-ce que l’on va faire de toi maintenant, si lourd et si mort dans les bras
On va faire de la compagnie du poisson mort dans les bras, tu es un ami
Un ami pêché mort dans les bras
Les bras sourient, on est très seul, et ces bras-là ne sont plus seuls
C’est pour ça ils se sont donnés du mal
Tu peux avoir mal, tu peux être content, tu es un ami
Les bras ont le droit de penser que pêcher le gros poisson mort dans les bras c’est juste
C’est juste de ne plus être tout seul
On n’est plus seul, et ne plus être seul, même s’il fallait se trancher la main au fond des mers
Ne plus être seul, on a le droit, ça prend du temps beaucoup de temps et c’est pourquoi
ça fait sourire dans les bras les bras sourient le monde est merveilleux
Toi aussi tu as mal et tu es content

Chasser pour de vrai

Elle commence, comme c’est beau
Comme c’est beau, l’usage de la carabine
Usage
Carabine
Récréatif
L’usage de la carabine c’est récréatif
L’usage de la carabine c’est beau
L’usage de la carabine c’est poème
L’usage de la carabine c’est beau poème
Venez, posez vos pattes sur le lit de la jeune fille qui respire, mange et dort
L’usage de la carabine lui donne du corps
Ses doigts sur la carabine, comme elle grandit
Il faut voir avec les yeux
Les hommes
Les hommes arrivent avec leurs lèvres qui ont séché
Les crimes sont plein partout tout séché sur les lèvres
Les hommes se rassemblent tout encombrés de leurs lèvres
Ils lèvent le genou gauche, celui qui est propre
Ils s’excusent
C’est comme ça qu’ils s’excusent pas autrement
Puis les hommes tremblotent ou bredouillent chacun selon son caractère
Ils se mettent au cucul
Ils imaginent qu’elle chasse leur cœur
Elle en tue pour le plaisir
Le plaisir monte et descend
Eux se renversent, chutent, remercient
Elle a du sang jusqu’au coude
Ses yeux brillent comme des pastilles
Elle prend une branche, de l’herbe et leur met dans la bouche
Elle rend honneur au gibier
Par la fenêtre, je regarde le soleil

La chevelure

On désire voir la jeune femme épanouie resplendissante
effectivement c’est totalement transformée
que la jeune femme sort du salon de coiffure
c’est incroyable la différence qu’il y a
l’air
l’air n’est pas le même
il n’y a pas grand-chose mais il y a tout de même une différence
On imagine qu’elle va prendre l’habitude
On est très heureux pour la jeune femme
Elle répond sèchement
elle n’a pas l’habitude d’avoir les bras croisés
elle fait tout dans les règles
elle va désormais continuer
elle a ses jambes de vingt ans
elle regarde par terre

Sortir la poubelle

Les mouches le peignent fin
Elles le traduisent elle s’évacuent
elles se dispersent
elles volent
plus loin
ça lui apprend
ça lui apprendra les bons gestes

Il apprend la poubelle
il apprend la poubelle
à bonne température
ce n’est pas encore tout à fait ça
on lui demande de la descendre
un peu
il pourrait la régler
mieux

La poubelle est une poubelle à couvercle
elle est pleine
il y a une heure où c’est
l’heure de sortir la poubelle
face à la mer
et où c’est l’heure
de se
disperser
dans un virage

Un test amusant

On fait un test amusant
Les gens habitent tout seuls
dans leur maison
ils habitent
tout seuls dans leur maison
ils habitent
un monde merveilleux tout seuls
dans leur maison
et maintenant qu’est-ce qu’ils vont faire
l’accueil est fermé
les jeux de ballon sont interdits
les murs pleurent
les gens n’ont rien à manger ou alors
les carottes rapées qu’ils rapent
pour toujours dans nos coeurs
ils sont célibataires
ils cultivent leur penchant
pour le pied des monstres
c’est leur meilleure recette
pour faire bouger les lits
on dit qu’ils préférent être tués
sur leur lieu de vie
On fait un test amusant
On les étourdit à domicile
Le sang on le garde pour plus tard
Il ne sert à rien pour le moment

La première mère

Je donnerai un avis à peine conscient
Au-dessus du sol, la première mère
Elle un talent énorme, plus que des armes
Elle me place à cheval
Elle me fait honte devant la terre entière
Ça ne prouve rien
C’est un phénomène courant
Moi-même je cherche la vie parfaite

Super agent

C’est gentil de lui avoir acheté
des chaussettes
les chaussettes vont avec la chaussure
il les porte tout le temps
Super agent court toujours
aujourd’hui homme le plus heureux
bouche propre, peau propre
vêtement propre
Super agent aime l’eau
en abondance
Le soir on lui ouvre les bras
Super agent peut encore gagner
Super agent a le don extraordinaire
il a la technique extraordinaire
mais il n’est pas un caractère
les marches d’escalier sont abimées
alors tout est perdu
Super agent se dépose sur le sol
On lui fait un prélèvement
On comprend mieux
Super agent n’est pas la pépite
Tout ça ça butine
Trop