Le cerveau prend l’eau

Ça commence par un déménagement.
Il est un héros, il se jette à la mer.
La mer le regarde dans le blanc des yeux.
Elle crache le morceau de viande
Qui se disloque.
Lui vit un gros
Changement bien brutal.
Le dos les épaules
Vont partir.
Le cerveau prend l’eau.
Il fait le tri.
La douleur ne correspond pas à la zone sensible.
Il n’avait pas envie de vivre mieux.
L’erreur c’est de persister à vouloir
Il ne voulait plus décorer sa boîte
Une vue mer, une mouette
Il tenait à se débarrasser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.