Le couteau qui coupe

Et voilà le monde merveilleux
C’est pas vous qui jouez
Vous êtes le lecteur.

Il choisit le
Couteau qui
Coupe
De beaux jours ce sont
De beaux jours.

Il jette la rose par terre
Elle est sale
Elle est sale à sa manière
Et vous c’est pas vous
Qui jouez.

Elle dort sale à sa manière.
Elle a la forme grave de la maladie.
Il choisit le couteau qui
Coupe.

Il est le décidé de tout.
Vous ne jouez toujours pas
Bureaucrates moins que sales.

La température baisse.
Il choisit le couteau qui coupe.
Elle dort.
Il choisit le couteau qui coupe.
Les gens compétents sont magnifiques.
Et je devrais prendre un couteau qui coupe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.