Une autobiographie

Il ne peut pas écrire ce qui se passe par la tête rien ne passe il passe en courant il aime une phrase en passant le patron des chasseurs tue le chat je l’ai laissé partir elle brille fort la phrase c’est la vérité dans la beauté vraie il se retrouve sur les trottoirs il traverse j’ai 11 ans plus longtemps je fais une boite elle est vide voilà pourquoi je me retrouve à la rue je ne voyais pas comment la remplir la décorer je la fuis par le mouvement je fais le trottoir je ne sais pas que créer c’est fabriquer une boite vide tout le monde l’a déjà fait il n’y a pas de loi il enlève sa veste poursuivi par la pluie puis il dort c’est un autre jour, là il s’en trouve comme ils disent il se retrouve il imagine retourner à l’insouciance il se produit il se produit rien, rien d’autre que le monde merveilleux le monde merveilleux  le monde merveilleux le monde merveilleux elle dort toujours le nettoyage se passe bien,  à un moment même il a parlé, une énorme surprise une bombe de colère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.