Qui était-il?

L’homme avance décomposé
Les mouches le narguent
Si le matin les chevaux sont de bon pas, il demeure une heure sur la route aimable
Pour de vrai pas de concert grondent les lilas et il rentre chez lui
La vie impose son rite, elle lui ouvre ou lui ferme la porte
Soit disant presque pareils on attend de tout mettre en œuvre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.