Unventaire

Tout ce temps j’appelle la blessure, le sang de mon mal, j’appelle le silence, j’appelle désobéir, j’appelle le chien, j’appelle ton corps contre moi, je l’appelle amour quotidien, j’appelle comment tu t’appelles, je m’appelle, je m’appelle je ne sais plus, je m’appelle peur, j’appelle peur le corps nu, le bois de fosse, j’appelle bois ce qui me blesse, j’appelle mort le carton, la double-housse, l’absence de baiser sur le cercueil, les coupes illégales, je m’appelle jus de viande, jus de viande aussi, je m’appelle surveillant, surveillant rouge, surveillant noir je m’appelle, appelle-le qu’il vienne, mais comment déjà s’appelle-t-il, ce ne serait pas, comment dire, un corps, je l’appelle à se taire, taiseux il s’appelle, neige sur la terre, je l’appelle aberration, certificat, strict mouvement, sous surveillance, nuit, je me rappelle quand j’étais petit, je m’appelais saint, failli saint, j’appelle poètes les jetés dans les fleuves, ceux des asiles, morts en promenade dans la neige, j’appelle un chat un chat, c’est dommage, j’appelle un homme slip français, une homme un poil, j’appelle un homme pour un homme, j’appelle un homme pour un autre, j’appelle le  mur autre, l’oiseau un cri, j’appelle  un verbe d’action, j’appelle effet indésirable elle et lui, le coussin sur lequel s’écrase mon visage est une prière, je t’appelle, je suis étouffé, arrête de boire, j’en appelle à la raison, je l’appelle sens des responsabilités, j’appelle peur petite peur ou grande peur, j’appelle peur le chez soi, je m’appelle l’autoportrait nu, je m’appelle quelqu’un comme lui je m’appelle le fort et solide, tout le monde appelle la joie joie et alors Patricia cramée comme tu l’appelles j’appelle à trouver le vrai meurtrier, le sale morne, toute infraction a un coût, je m’appelle l’inconscient le pas le pas assez la femelle la salope le très très grave l’incertaine le diffus le haha le va t’en je ne t’aime plus je m’appelle ma première nécessité tout le monde parle en même temps un sifflement, je m’appelle dans tous les cas, avec toute personne, et je pleure dans un mouchoir à usage unique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.