Dévoré

1.
Et on crierait « encore un peu ! ». Mais de quoi ?
La lettre serait ouverte, il n’y aurait qu’à la lire.
Les mots à presser comme une orange, la plus fraîche possible.
2.
Ressentant un juste besoin d’être remis à l’endroit, tout d’un coup, le mot milieu se mettrait à avoir peur. Il entrevoit sa propre mort et n’en pas envie. Une négociation sur les mots plutôt que sur la chose est-elle possible ?
Je me tiens à l’écart de la poésie, elle me fait mal, elle me fait mourir.
3.
Ils expriment ce qu’ils peuvent, c’est si difficile de leur faire cracher qu’ils sont vivants les mots milieu, dites-nous si on est vivant et si l’on s’aime.
4.
Résistance à la disparition.
Balance ta langue morte à la mer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.