La liste en C

Ce qui m’inquiéterait
Le Téléthon financerait des opérations cruelles sur les chiens qui geignent et aboient.
Chez la voisine des cavaliers débouleraient dans la cour.
Les policiers iraient franchement dans le tas, ça ferait réfléchir les suivants.
Le @realDonaldtTump aurait des mots historiques.
Les militaires ouvriraient le feu, alors on serait morts.

Ce qui m’inquiéterait
La première fois que le Monde prononcerait le mot « Patrick Balkany ».
Le Ballon d’Or échapperait encore aux Africains.
Le retour d’Etienne Daho aux Transmusicales serait contrarié.
A cinquante ans, il serait encore temps d’épargner.

Ce qui m’inquiéterait
Les oiseaux rétréciraient, déjà qu’ils ne pèsent pas lourd.
Une partie des Alpes serait en train de s’effondrer.
On croiserait l’été avec l’hiver.
J’aurais le nez bouché, et je ne pourrais plus parler.

Ce qui m’inquiéterait
La dentelle de Calais n’aurait même pas une dernière chance.
Et moi aussi j’aurais laissé passer ma chance.
Je tiendrais, et puis je finirais par lâcher la barre.
Les services maritimes de la société Bourbon ne seraient pas sauvés.

Ce qui m’inquiéterait
Le restaurant japonais serait fermé.
Ou alors il n’y aurait plus de menu H6, celui mixte, poisson cru et brochettes de viandes.
Mes enfants se moqueraient de moi et diraient
Tu ne sais plus pêcher, tu ne sais plus chasser.

Ce qui m’inquiéterait, je ne sais pas si c’est beaucoup ou un peu
Une proposition de loi encadrerait les activités de plein air.
La direction régionale autoriserait une reprise partielle des activités Lubrizol.
Rien n’aurait vraiment changé sur Chatroulette.
On refuserait de mentionner le mode d’élevage pour les produits contenants des œufs.
Les bleues seraient éliminées, à huit mois des jeux olympiques,
Il n’y aurait plus rien à faire.

Ce qui m’inquiéterait
Intégrer l’éthique dans les algorithmes soulèverait des défis titanesques.
Je serais chargé moi, de défis titanesques, puis je n’y arriverais pas.
Je me trouverais au Mexique, entre deux murs, après douze pays traversés.
La folie de ma mère me fascinerait, elle mourrait dans mes bras.
Tout finirait par advenir, mais avec retard.

Ce qui m’inquiéterait
On n’imaginerait pas l’ampleur de la répression en Algérie.
Saint-Nazaire souffrirait d’une surmortalité inquiétante.
La préfecture fermerait les plateaux sauvages.
Et je moi, je ne saurais pas où tout cela est, je ne saurais pas m’opposer.

Ce qui m’inquiéterait
Le centre de dons du corps de l’université Paris-Descartes serait fermé,
Et je ne saurais plus quoi faire de mon corps,
Et ça, cela m’inquiéterait vraiment, je crois, si cela arrivait.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.