Hillaryland

1984 a été, c’est certain. Le mot sexe apparaît 548 fois.
Mon papa parle au téléphone, boit du café et fait des discours.
Qui donnera cette femme ? Je suis avant tout une prisonnière de l’Etat.

Et puis on va dans les villages. L’Angleterre peut être grise et mouillée, le thé servi dans des théières tout à fait ordinaires.

Le voyage devait durer quatre jours et Dorothy… Les femmes étaient rares. Avons acheté une marmite plus grande. Avons assisté à un spectacle, une plume blanche tombée du ciel. J’avais tant espéré, la femme que j’étais le jour, plus d’idées que je n’avais la place, je me suis blessée à l’œil.

Je suis prête. J’ai écouté sonner le Taps. Pleure bébé.
Il est écrit que nous allons tous mourir.

C’est fini, ne t’inquiète pas, tout va bien, je t’aime.

Une des premières choses que je remarquai chez Bill, ce fut la forme de ses mains.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s