Variations

Le mot milieu ne suffit pas. C’est la peau qu’il me faut. Comment dis-tu le « aimez moi » ? Mon nom est dans tes livres. Écoute ça, l’une des plus belles rumbas du moment, dérèglements aimés.

Une courte apparition, les mains se mettent à saigner. Jamais assez de souffrance dans les mots. Le mot milieu ne saigne pas et moi je voudrais bien que les mots saignent, vous en auriez partout dans mes livres. Mes contenus ne respectent pas les standards de la communauté.

Parmi les mots douteux, je recense prier, c’est un verbe qui se prend un peu trop pour acquiescer, je trouve. Prier qui ? Prier le mur ? Et puis tant qu’on y serait, on y rajouterait du dieu là-dedans, le mot dieu, prié comme si c’était lui, comme si je pouvais les confondre tous les deux, dieu et son mot, dieu et le mot. Je n’ai jamais pu m’habituer à ma mort, je ne vois pas pourquoi ça changerait.

Les mots murmurant dans les armoires je voudrais les délivrer. Je voudrais les prendre et les soulever. Qu’ils se soulèvent, les mots à ne rien faire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s