Gjusta

Petit déjeuner à la cantine – café trop fort, oeufs brouillés – j’offre aux enfants les images de la nuit. Tout y est des apocalypses.
L’ordre d’évacuation. Le feu sauvage. Les yeux piquent.
Le peuple des nuages envahit la ville, mais l’art est sauf, c’est déjà ça.
Je promène mon chien au bord de l’incendie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s