Vas-y mollo, Jackie

Tout est usé. L’écriture meurt. Crépuscule.
Les sens premiers ont perdu leur force. Nos mots s’effacent.
Ceux qui les remplacent n’ont ni force ni éclat. Ce sont des paravents, des phrases lisses, peur d’avoir à servir.
Nous devons fuir l’évidence, machine à chanter.
Partir en quête de mystères nouveaux. Plus rien ne doit être clair. Une certaine idée du brouillard.
Laissons nous gagner par l’incompréhensible et jouons, voulez-vous, à l’exégèse. Cherchons à comprendre ce que jamais nous ne pourrons comprendre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.