Une transhumance

« Prépare-toi, chevrier, à laisser la plaine et la chaleur de l’été. Maintenant il faut partir sur les hauteurs, on se rejoint bientôt à Barghjana »…

Appròntati, o capraghju !
À lascià piaghja è calmana
Ch’hai da fà l’altu viaghju
Dopu ghjuntu in Barghjana
A Filetta

Posté dans Lu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s