Difficile à chanter

Quand soudain le cri hésite
Soudain je suis à rebours
Le jour tombe et meurt
Quand soudain l’image maraude
Soudain je suis à rebours
Une liberté se déchire
Une maison
Soudain de pierre et de gris
Il n’y ni porte ou fenêtre
Ni dehors ni dedans
Quand soudain je ne suis plus
Que là où je suis et je vois
La lanterne des morts
Etouffe le blanc des yeux
Je suis le mal éclairé
Ce n’est pas grave

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s