Aiguiser les couteaux

Avec ma couronne, qui voudra m’embrasser
me raconter l’histoire de l’homme,
déguisé
en directeur,
et lire les papiers disparus ?

Vous arrivez bien tard.

On me dit qu’il est
une collection,
des mains
piquées sur carton blanc,
elles ressemblent
étrangement
aux grands papillons
vieillis,
empêchés
de voler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s