Musique à la noyade

Remets-toi à l’ouvrage. Un personnage un peu long en bouche, c’est ce que je voudrais. Essaie une retouche. Le maquillage n’est pas à la hauteur. Les yeux sont bleus, le menton oblique. Travaille le registre du grotesque et de la gaîté. Des êtres se noient, seuls, le soir. Tends les mille fils de ma danse. Je veux être là pour eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s