Approche euclidienne

Je suis un Euclide implacable. Où que tu sois songe donc qu’il suffit de nos deux points pour tracer une droite et une seule. Tu auras beau me quitter et partir au loin nous formerons toujours tous deux cette droite menant à l’infini dans le grand nulle part.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s