Ouvrir le bal

Je me souviens. Il y eut de ces débats que la France affectionne et qui font tout le charme de l’histoire lorsqu’on la raconte aux enfants. L’opposition prétendait que le brossage des dents par la méthode du haut en bas, du bas en haut, telle que la prévoyait mes ordonnances, mettait à bas le pluralisme politique. Comme toujours, elle proposait le statu quo, le de gauche à droite puis le de droite à gauche. La chose était d’importance, personne ne pouvait s’abstenir sur une question aussi essentielle. Je me surveillais dans la salle de bain. Face au miroir, en petite serviette, je faisais preuve d’exemplarité. J’étais heureux de vivre mes réformes de l’intérieur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s