L’atelier des poètes

Nous refusons
Aux embryons
Le couvoir
L’algorithme
Au dernier tiers
Du développement
Nous abat.

Nous avons à peine
Entaillé entamé
L’Australie
Nous nous expulsons
Nouveau-nés
Loin de nous.

Nous maltraitons
Les phylactères hématomes
Un bout de camp puis
S’en va.

Nous mâchons du papier
Dignes fils de nos pères
Les cocottes tuent le temps
Nous nous étourdissons
En rebuts.

Nos poèmes nous
Tuent
Et
Nous mettons à mort
Nos poèmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s