Ecrit d’outre-ceinture

Tu serais l’homme aux grands effets
Tes yeux
Comme l’hiver arrive le nouveau départ
Femme mouillée entre les jambes
Cassation des lourdes peines.
Tu serais l’homme au grands effets
La voix
Une femme jouerait à la Seine, coulerait à tes mots
Pas de chiqué
Son sexe ta bouche
Se mettrait en crue
Centennale envahirait les berges
Emporterait vos corps, leurs feuilles mortes,
Oubliée l’escherichia coli, la merde de la vie.
Tu serais l’homme aux grands effets
Tes bras
Ce serait la lessiveuse
Le courant irrésistible
L’échouage au pont d’aval
Du flot seule la cause rouge dépasse.
Utilement provoquant,
Tu serais l’homme au grands effets
La langue
Qui crée le bas-centre, crispe la main,
Donne vie en tous points.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s