Au rayon céramique

Sur sa porcelaine blanche, mes tonalités d’encre
Au milieu de la coupe, la résurgence de mes griffes
Au fond du bol, des gouttes épaisses, translucides
Je tourne autour de son vase, et nourris les fous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s