Le sens de la marche

Je ne suis pas malade dis-tu
Dans le sens de la marche
Alors en toi j’avance
Tu es la jusqu’en boutée
Et moi le mal au coeur
Oh le beau déluge cries-tu
Comme un arrêt
La queue dort
Le paradoxe de l’éveil.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s