Retour à la vie civile

Ils envahissent mon point haut
Et vident les baraquements
Et convoitent ma vue sur la plage
Et ramassent mes pierres blanches
Et dénudent mon cuivre
Et exhument le plomb
Et dessouchent les arbres
Et fouillent ma tourbe
Et ensevelissent mes cendres
Et caressent la peau du ciel
Et sifflent à la surface de la mer
Ils prennent un nouveau cap.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s