Le chant du cygne

Devant la gare, elle
Attend
Pare-fessu couvrant ses jambes fines,
Une voiture viendra et la prendra.

Derrière la scène, lui
Perd au jeu de l’attrape essieu
Au bout du quai, rate son envol,
Chair collée au rail
Bientôt mangée par les rats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s