En famille

Tourne ces regards d’enfant à l’étonnement oublié coiffe l’arbre si nu si seul si haut dans l’air immobile retiens la porte sans serrure au crépuscule à l’aube aussi elle ne battra plus ce sera le silence tu entendras le chant cherche la mélodie. Elle te recueillera.