La mousse

Je ne sais pourquoi
Je l’ai refusée
L’invitation
Des deux pakis
En cuisine
Dans l’arrière-salle
La vaisselle sale,
La mousse chaude,
Le plaisir de la plonge
Essuyer les verres
Au fond du café.
J’ai la vie machinale
Du client
La mousse amère
De la bière
La tristesse
Du trop-bu, trop-mangé
Alors que
On devrait
Tout
Regarder
Autrement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s