Sans joie, sans ornements, sans parfum.

« La Sybille, qui, de sa bouche délirante clame les mots sans lumière, sans parure ou parfum, traverse par sa voix les millénaires, sous la vertu du Dieu qui l’anime.« 

Héraclite

Posté dans Lu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s