Bombardement de la fête nuptiale

Pour elle
Il n’y aura pas
Le carton d’invitation
Et l’écriture précieuse.
Elle seule ne verra
Ni les corbeilles de fleurs
Ni l’estrade pour la danse,
Car elle ne sait pas se tenir,
Ne sait pas rire,
Ne dit bonjour ou merci.
C’est pourquoi toute jeune
Dans les cours d’école
Elle reçut les pierres au visage.
On lui jeta le sort,
Celui qui distingue
Le nous de l’autre.
Laide, puis méchante,
Une mauvaise fée.
Trouble-fête !
Ne viens jamais, fille maudite,
A la cérémonie des heureux.
Et que n’advienne
La peur des contes,
Ou des films d’enfant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s