Tod deiner Musik

Trop basse
Ta voix qui chante!
Ne me tais plus.
Pleure Didon et je pleure
J’arrache le
Casque-oreille,
Je tête ce lait caillé
Du sauf-conduit.
Attente du concert
Violetta, chante pour moi.
Encore respirer, largo,
Le ciel,
Oiseau dans ton souffle.
Vibrato malade d’hôpital
Fais pas ta Traviata !
Sing sang gesungen
Taub ist meine Stadt
A ce grand air mauvais.
Funèbre marche,
Le marchand de sable est passé
Abime renversée, troublante
Heure d’aller te coucher.
Berceuse rentrée delà-le
Demi-soupir c’est une éternité
Tu as rompu
Le voeu de non-silence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s