Bad Baud

De ton cul de bas de fosse
Tu zieutes les jambes des femmes,
Qui passent sur les quais,
Au fond des gares souterraines.

Au couteau à huitres,
Tu graves un cœur de verre,
Tu marques l’amour de passage,
Muet coquillage,
Sur train de banlieue.

Douleur
De n’avoir que
Passions sourdes à toi.

Pas un reflet sur leur peau,
Elles ignorent
Les regards,
Ce désir voyeur
De vitre sale.

La lumière blanche, antalgique,
Anesthésie les désirs malades.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s