Architecte

Sors ton grand pinceau à poudre,
Fais tomber le filet qui retient
Ta façade au quinze
De la rue du Fraizier.
Chaux la brique
Grêlée au marteau-piqueur.
Stripe-toi
Ouvre fenêtre après fenêtre
Et bénis-moi
Urbi et orbi.
Je suis le masque à l’oeil de pierre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s