Triangle entêté du tigre

Bête sortie de ma laisse
Ce soir, tu dines chez l’ambassadeur
Nul ne te regarde
Carnivore au pupitre !
Leurs cadavres couverts de chrysanthèmes
Sentent si fort que tu ne peux respirer !
Tresse les liens de la mémoire
Chaise paillée romanichelle, ne t’assieds pas :
Le cul strié par les marques du passé,
Lacéré par les roses consciencieuses,
Tout effacer à la laine d’acier.

Plie une feuille de bambou
Et
Y enveloppe ton chagrin
Pudeur de vieil ermite.
Garde sa fraicheur !

Le plancher siffle
Son chant te crispe !
Apprends à dépasser leur folie
Du blanc oubli.

Tu seras la seule pierre
Dessinée sous la frondaison d’érable
Ton crâne fera le sable qui blanchit sous le soleil !
Tom nom imprimera le temps de ses coups de tampon
Tu seras écorce.

Triangle entêté du tigre
Sur les cartons d’invitation
Qui es-tu enfin ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s